Conseil des droits de l’homme : 7 structures de la société civile rejettent l’élection de la RDC

Conseil des droits de l’homme : 7 structures de la société civile rejettent l’élection de la RDC

Sept structures de la société civile dont la Ligue des électeurs, Les Congolais Debout, Filimbi, et la Licof rejettent l’élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Elles estiment que cette élection constitue un « affront aux millions de victimes du régime en place”.

« Nous considérons que cette élection constitue un affront à la mémoire des millions de victimes du pouvoir congolais actuel et un encouragement donné à un régime sanguinaire et dictatorial qui gouverne le pays par défi et est coutumier à des violations majeures des droits de l’homme… viols et meurtres en tous genres, répression et interdiction des manifestations, exécutions sommaires et extrajudiciaires, arrestations et détentions arbitraires des journalistes, activistes des droits de l’homme et militants des partis politiques, usage disproportionnée de la force contre la population civile« , disent ces structures dans une déclaration commune.

Cédric Mala, coordonnateur de la structure Les Congolais Debout parle d’un « discrédit » des Nations Unies avec cette élection de la RDC.

« Kabila a instauré un système de répression inégal et violent afin de se maintenir en violation de la Constitution. Nous attirons l’attention de la communauté internationale sur le fait que des mesures présidentielles face à cette élection au Conseil des droits de l’homme auraient dû prévaloir. En effet, de très lourdes présomptions pèsent sur le régime de Kabila impliqué dans des crimes contre l’humanité. Il est à craindre que les Nations Unies souffrent d’un discrédit”, a déclaré ce mercredi 18 octobre 2017 Cédric Mala ,coordonnateur du mouvement.

La RDC a été élue le lundi 16 octobre dernier par 151 voix sur 193 votants comme membre du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Actualite.cd