Question du jour:  Comment aider la Cour Constitutionnelle de la RDC à trancher comme celle du Kenya ?

Question du jour: Comment aider la Cour Constitutionnelle de la RDC à trancher comme celle du Kenya ?

Coup de tonnerre à Nairobi. La Cour suprême du Kenya a annoncé vendredi 1er septembre l’invalidation de la victoire du président sortant Uhuru Kenyatta, réélu lors du scrutin du 8 août avec 54,27 % des voix contre son adversaire, l’opposant Raila Odinga, qui avait obtenu 44,74 % des suffrages. L’opposition a salué la « décision historique » de la Cour suprême.

Comment aider la Cour Constitutionnelle de la RDC à trancher comme celle du Kenya ?

  • Kevin

    C’est Kabila

  • Roger vinga

    C’est l’opposition

    • Hamidou P KOMI

      La cour constitutionnelle doit à l’interne identifier ceux qui font blocus à l’application de la loi. Puis demander à la commission de lutte contre la corruption d’ouvrir une enquête sur ces derniers afin de prendre des décisions quand à leur crédibilité vis à vis de la crise politique actuelle du Congo. Une fois les fantoches écartés des membres exécutifs de la cour, cette dernière pourra trancher comme celle du Kenya.
      C’est la corruption qui est un frein à l’application de la loi et au développement du Congo.

  • LANDA

    Changer toutes les têtes qui constitue cette cours. Que des corrompus

    • robertjean

      Personne n’est incorruptible. s’il ya la corruption c’est parce que il y a des possibilités de corruption. Il faut réduire ces possibilités, il faut dissuader, décourager les gens qui veulent corrompre et ceux qui sont tentés par la corruption….Et ça c’est difficile à faire mais grand pas vers une saine gestion de fonds publics.

  • Parice Ndombele

    En 2006 comme en 2011, il y a eu bcp d’irregularités lors des elections presidentielles en RdCongo. Mais au final, Joseph kabila etait tjrs gagnant quoi que battu par Jean Pierre Bemba en 2006 et par Etienne Tshisekedi en 2011. De ce fait, on note une corruption etatique imposant aux juges de la cour constitutionnelle de confirmer le verduct des urnes tel que publié par la Ceni avec toutes les irrégularités et fraudes.
    Donc la cour n’est pas independante et loyale au regard du serment prêté en respectant les textes et lois de la constitution.
    Conclusion: Manque d’honneteté et privilegie l’intérêt d’un individu au lieu du peuple.

  • Emilzo Amani Digadiga

    Cette décision de la Cour est qualifiée d’historique par tous les médias mais elle n’exclut pas la possibilité que Mr UHURU soit réélu mais cette fois-ci sans discussion. Rien ne prouve que cela ne soit pas d’une façon ou d’une autre, un moyen d’inscrire le Kenya parmi les Etats où la loi est une loi mais en même temps, faire passer Uhuru comme chef de l’Etat au second tour (en sorte que cela exclut toute controverse ou discussion des résultats). Peut-etre que c’est une stratégie d’éviter les sus-pussions et les bruits des Opposants lors du second tour

    • KUMUMBEYA

      Je suis contre ta réflexion monsieur car vous êtes dans des suspicions et non la réalité

  • Pal Angelo

    Pour que la CC congolaise soit à même de prendre une décision impartiale et respectée par toutes les parties, cela nécessite une indépendance vis-à-vis du pouvoir exécutif. Cela passe donc par le mode de désignation des hauts magistrats qui siègent au sein de cette cour. Ils ne peuvent en aucune manière être être désignés par l’exécutif et le législatif. C’est le conseil de la magistrature qui devra désigner ces derniers. Les débats pour leur désignation doivent être publics afin d’en garantir la transparence.
    Ceci suppose aussi que la loi sur le pouvoir judiciaire a été préalablement modifiée de manière à rendre ce dernier indépendant de deux autres pouvoirs. Ce conseil de la magistrature sera donc lui même composé de membres élus par l’assemblée générale de la magistrature.

    • Trésor Ngolela

      C’est une réflexion à soutenir

    • KUMUMBEYA

      Bien dit

  • Christiandinho

    C’est la corruption qui est un frein à l’application de la loi, combattons la en premier. après, appelé ses magistrats a un sens de l’honneur.

    • amani muhindo

      Je suis tout d’accord avec vous Christian, cependant je pense qu’il faut ecraser le corrupteur d’abord puis exposer ses adeptes.

      • MATUNDU LENGO Freddy

        Pour écraser le corrupteur ou la corruption, il faut nécessairement une justice réellement indépendante. Un pouvoir politique et administratif bien contrôlé par le pouvoir législatif et surtout un pouvoir judiciaire agissant, apte à s’en prendre à quelle que autorité qu’elle soit, qui enfreindrait la loi.

    • KUMUMBEYA

      Nous devons d’abord changer le système pourrie qui a corrompu la justice

  • MUNOKO KASUMBA Alphonse

    Il faudra d’abord que la cour constituttionnelle congolaise recouvre son indépendence et sa neutralité or la manière dont est choisit les membres et leurs infeodation à la pérsonne de Joseph Kabila est criante. La RDC est pris en otage par Joseph Kabila,levons peuple congolais!!!

  • andre wamba

    La question que je me pose est celle de savoir si les deux systemes judiciaires (RDC et Kenya) sont comparables vu leurs origines historiques (colonie anglaise et colonie belge -francaise)? J’ai peur qu’on fasse une comparaison d’un pomme et d’un orange. Je ne pense pas que le Kenya soit moins corrompu que la RDC. La difference semble etre au niveau culturelle. En RDC on a pas une culture de respect des lois. On decide sur base d’exceptions. Nos lois sont aussi faites sur base d’exceptions. Ce qui n’est pas le cas au Kenya et bien d’autres anciennes colonies anglaises. Or on sait que lorsqu’on gouverne par exception on cree le clientelisme. Raison pour laquelle on la photo de Kabila sur le mur sur la photo de droite.

  • Jean-Christophe Tshimbombo

    je partage l’avis de LANDA càd qu’il faut renvoyer tous ces juges car ils n’amenent rien de bon à la Republique ! ils sont incapables de réfléchir et ne peuvent donner rien de bon à part la corruption.

  • Jean-Christophe Tshimbombo

    Ne perdons pas le temps à discuter sur le sort de ces gens, ce sont des corrompus et il faut les mettre tous dehors !

  • soueu

    Il faut simplement appliquer ou mieux, respecter le principe de la séparation des pouvoirs en améliorant les conditions de vie des congolais.

  • KOPERE kopere

    Une des solutions, serait qu’ après le changement de régime , la sélection des juges appelés à siéger à la cour constitutionnelle se fasse par un concours d’abord. Ensuite, les candidats sélectionnés verront leur nomination confirmée par le parlement, non plus par le décret présidentiel. KOPERE kopere kongolo.

  • junior madika

    moi je penses que nous devons d’abord mettre fin à ce régime et que la cours constitutionnel qui viendra soit vraiment des élu par l’ensemble national et non par le président de la république.

  • robertjean

    Nous devons arrêter le débat sur les personnes. Donnons plus d’importance aux institutions qu’aux personnes. Les hommes passent les institutions restent. Alors pour un RDC fort, il faut créer ou renforcer les institutions en place, de sorte que tout le monde les respecte. La constitution, les lois, les organismes publics , etc. s’ils ne sont pas respectés c’est la jungle…comme maintenant dans notre pays.

  • freddy

    il faudra que la cc congolaise soit dettachee de la presidence, qu’elle soit independante. en RDC c est la presidance qui controle et influence les decisions de l organe judiciaire. aussi longtemps que le pouvoir aura le controle sur les organes de pouvoir en RDC…..la cc ne pourra jamais prendre et faire executer une decision. d’ou je suggere la separation des pouvoir.

  • amani muhindo

    La CC Congolaise est étouffé par la Kabilie, hormis la grande couche corruptionelle y a des menaces terrible a l’egard de son personel. D’ou il faudrais d’abord couper la tete du dragon (Kabila) pour liberer les prisoniers puis debuter l’assenissement de notre apareil judiciaire.

  • Pacifique

    Pour aider notre cour, il faut eveiller en elle l’esprit du patriotisme comme d’abord ceux qui ont l’idee de creer cette plateforme sans crainte des represailles, en suite la pousse à lutter en elle meme contre le systeme corruptible afin de devenir un model, en suite aller vers elle sans crainte pour le contrainde à appliquer la loi, en priorisant l’intérêt général à ce des individus pour rendre un pays fort et nos des personnes forte.

  • pacifique mulonda

    Pour aider notre cour, il faut eveiller en elle l’esprit du patriotisme
    comme d’abord ceux qui ont l’idee de creer cette plateforme sans crainte
    des represailles, en suite la pousse à lutter en elle meme contre le
    systeme corruptible afin de devenir un model, en suite aller vers elle
    sans crainte pour le contrainde à appliquer la loi, en priorisant
    l’intérêt général à ce des individus pour rendre un pays fort et nos des
    personnes forte.

  • Alain Kazingufu

    je ne crois pas que le problème viens de la corruption, le problème de tout congolais ce là peur; comment ce fait il quand commençant du base jusqu’à la tête riens ne va est la population reste naïve, le chef de l’avenue est un ivrogne tout le monde prends sa normal, le chef du quartier qui participe à la vente des parcelle d’autrui les gens croise le bras est regarde,… peux être tout le monde ce dis de quoi je me mêle, chose grave, tout le monde reçoit la facture du courant chaque moi et il n’utilise jamais ce courant et chacun reste chez bras croise, voire même il va payer la facture non consommer, pour l’eau même, commençons par se lever contre ces gens qui nous touche directement pour arriver à ce qui son lointin,

  • Chateau Severin Gunumana

    L’Etat de droit est la garantie de la prospérité d’une nation. Sans Etat de droit, pas de véritable progrès. Il va de soi que le progrès d’un pays se mesure aussi par le degré de l’indépendance de sa justice. Notre justice est à l’image de notre pays
    c’est-à-dire lamentable et inexistant. Les juges constitutionnels ou ceux des autres juridictions sont soumis à la mendicité. Sans une réelle indépendance financière, ils seront toujours à la solde des gouvernants et de la corruption.

    Pour les aider, il faut se battre pour l’avènement d’un Etat de droit, seul gage de libération du peuple.

  • KUMUMBEYA

    Mes frères notre pays la Rdc Que nous aimons subit actuellement l’influence d’un système de terreur au pouvoir et ce système a corrompu touts les secteurs de l’administration ainsi que les services de sécurité.
    Notre apport n’est plus de cherché comment aider notre cours constitutionnelle mais plutôt de changer le système qui a corrompu cette cours, c’est alors que nous pourrons songé comment établir une cours qui sera au service du pays et non au service d’un individu

  • Gabrielle

    Nous ne pouvons pas compter sur cette CC constituée des juges corrompus et soumis totalement a JK. Même s’ils ont pu prendre un arrêt contre l’élection d’un nouveau gouverneur ds le Haut Katanga pour remplacer Mr Mazembe, contre la volonté de l’MP, arrêt du reste ignoré par cette MP et sa Ceni. Rassurez vous que si JK avait donné l’orde à ces juges de trancher en faveur de sa MP, ils n’auraient pas hésité de le faire. Cependant, on doit continuer à interpeller leur conscience, par exemple, approcher les 3 juges qui avaient boycotté la plénière qui avait statué sur le report de la date des élections (2016), pour qu’ils fassent échec de l’intérieur, à toute tentative de modification de leur RI visant à réduire le quorum de la plénière de 7 à 5 ,en violation de la loi organique de CC.

  • loso makwikila djodjo

    C’est une question capitale. Nous savons tous la gangrène qui réside actuellement dans nos pays africains, et en particulier en R.D.Congo. Cette Gangrène se nomme la corruption et le mélange avec le peur créée par la terreur d’un système politique tyrannique est assez dévaster au point de vue de la loyauté une personne envers les institutions qui régissent le pays.
    Dans le contexte actuel en RDC, plusieurs solutions peuvent être apportées, des solutions à mettre en place à court terme et d’autres à long terme. Pour le long terme, cela ferra l’objet peut être d’un future sujet se rapportant au fait de créer un pouvoir juridique Totalement et parfaitement indépendant quelle que soit la personne au pourvoir et le pouvoir Politique.
    Pour le court terme, comme nous sommes dans l’urgence du temps, avec une logique de changer les mentalités de la population et de réveiller la conscience du Peuple Congolais, Hélas le front est toujours courbé par les humiliations et les déshonneurs que nous portons partout où nous sommes, Deux pistes sont à exploites rapidement. La première, n’est pas facile car il s’agit de l’humain. De faire en sorte que les personnes qui sont actuellement à la cours constitutionnelle prennent le mesure de la responsabilité qui les lie aux décisions qu’ils vont prendre. De loin ou de près les décisions auront des conséquences sur le Population Congolaise en général et sur leur famille (restreinte ou élargie), nul de nous ne veut voir Sa famille en péril, et cette Amour que nous avons pour nos proches restreints, élargissons le pour l’être humain en général et La population Congolaise en particulier puisqu’il s’agit du Congo.
    Par conséquent, ils doivent faire preuve de maturité décisionnelle, d’honneur, de dignité et de respect vis à vis d’eux-mêmes, de leurs familles et de la Population. Dans le monde actuel, surtout à l’échelle internationale pour nous qui vivons à l’extérieure du territoire, Le Congolais en général est moins ou trop peu respecté car La première raison qui poussent les autres pays à nous mettre au rez-de-chaussée de la dignité c’est la manière dont nos dirigeants eux-mêmes nous traitent. Et pire encore dans notre propre territoire, les étrangers qui prospèrent sous la protection de la classe dirigeante humilient, déshonorent, maltraitent et réduise à une esclavage mentale la population local. On se demande à quel type de personne nous avons à faire dans les institutions de ce Pays. Quel est ce Père de maison qui acceptera de voir ses enfants humiliés chez Lui, même s’il est ivre, il réagira. Son but est de faire en sorte que ses enfants vivent mieux que lui dans l’avenir. Il prend les décisions et des résolutions nobles pour assurer l’avenir de ses Enfants. Sauf si c’est un mauvais Père irresponsable, dans ce cas il ne mérite pas le titre de Père mais de Papa (simple géniteur) et les responsabilités qui lui incombe doivent passer à quelqu’un ayant les épaules solides pour assurer ce rôle.
    Certes, c’est une solutions difficile, car il faut beaucoup investir pour changer un homme affamé avec un pistolet sur la tempe. Prendre une décision juste dans ce cas figure, ressort de l’héroïsme.
    D’où la deuxième solution à mener à court terme, l’application de la force, ce qu’on appelle faire du forcing, forcer le main. La Population pourrai faire du forcing, mais face à une barbarie qui a déjà tuéeplus de 6 Millions de personnes, deux ou trois milles en plus ne les effraie pas du tout.
    Le forcing doit venir d’ailleurs, d’une aide extérieure afin de soumettre ce groupe d’individus qui veux prendre tout un pays en otage afin de mettre en place les solutions stable à long terme.
    Dans tous les cas, le côté humain est très important. L’humain doit revenir au centre des intérêts de chaque congolais. Partout ou nous nous trouvons, que ce que nous faisons pour améliorer les conditions de vie de la grande communauté congolaise. Les conditions de vie ne touchent pas seulement le manger, le boire et le vêtir mais principalement La manière de penser, de réfléchir, d’agir et de réagir mais aussi de faire évoluer. Parler à son entourage des choses qui ne sont pas biens ou logiques, tu as un ami, frère, sœur, parent qui travaillent que ce soit dans le système actuel ou dans le privé, tu peux lui parler si tu vois que la manière dont il agit met en péril la société, la famille, la Population. Une prise de conscience est nécessaire à grande échelle afin que Ce pays et Les congolais se remettent en fin Debout.
    Merci.

  • Abel Fulama

    Mettre des hommes nouveaux incorruptibles et impartiaux pour conduire cet organe et non des pions manipulables par le pouvoir corrompu et decadent.

  • Africa Kingstone

    Je pense pour changer notre Congo dans la bonne voie; il faut ne plus discuté pour juste critiquer ça et la. Il faut nous même reconstruire notre système économique; éducatif;industrielle;agricole; de santé publique pour que le monde entière nous prennent au sérieux et combattre Kabila et son système sans verser le sang du peuple congolais. Si nous voulons combattre Kabila dans son propre jeux; nous devons nous conduire plus intelligemment que Kabila et tous ces ailiers qui ne vois qu’on nous dans un riposte par actes violente et non intellectuelle. La meilleur façon de lutter contre Kabila et son système est de nous investir sur le domaine financier de la reconstruction de notre pays le Congo RDC afin de reprendre notre souveraineté. Si nous voulons lutter contre ce système ;nous devons nous servir des actions qui touche tout un système d’un Etat qui se préoccupe du développement de son pays et du bien être de son peuple. Il faut unir nos forces pour rentré dans la lutte pour la reconstruction de notre pays le Congo RDC, qu’à mettre notre force dans une lutte avec des actes violente pouvant amener à un grand nombre de congolais morts et beaucoup de sans verser pour un combat qui peu duré des années et détruire vraiment notre Congo; alors que la solution économique évite justement ce bain de sang du peuple congolais et bloque les manoeuvres de fonctionnement de Kabila; son système et ces ailiers. Cela montrera à tout le monde que nous sommes responsable et apte à prendre notre destin en main et conduire ce pays au rend des plus grands pays économique sur cette terre en deux décennies. Moi je propose à tous ceux qui veulent passer à l’action pour la reconstruction de notre pays le Congo RDC sur son développement économique ;sociologique; éducatif et de santé, de s’unir dès maintenant avec les moyens que nous pouvons apporter chacun de nous dans un même projet qui est la reconstruction de notre pays et à la fin de Kabila ; son système et ces ailiers. Chacun de nous peu emmener quelque chose si la volonté de vouloir un réel changement de notre pays est là. Nous avons pas tous des moyens financier mais si nous avons tous la même volonté de changement de notre pays; alors mettant tous nos forces ensemble pour emmener ce changement au plus vite et reprendre notre pays le Congo RDC en main et continuer notre reconstruction pour un Congo fort et meilleur pour l’avenir de nos enfants et de notre peules. Quand je dis que chacun peux emmener quelque chose dans la reconstruction de notre pays; c’est certain comme toi peu emmener une partie financier et toi t’investir dans le domaine éducatif ou médicale voir même agricole ou encore dans l’industrie car nous devons reconstruire notre pays le Congo de A à Z et ces fondations se font avant toute lutte pouvant amener à prendre les armes afin de finir sa révolution si nous ne voulons pas que notre pays tourne dans une guerre que beaucoup veulent son limite dans le temps que cela dure le plus longtemps possible. Soyons intelligent pour notre pays; je vous invite à joindre nos forces; nos idées; nos finances notre sueur pour un changement et une reconstruction de notre pays en évitant que le sang de congolais coulent pendant des années pour le départ de Kabila; son système et ces aliers. A tous les CONGOLAIS DEBOUT je vous invite tous de me à unir nos forces ensemble car comme on dit “seul ,on fait les choses mais ensemble ,on est plus fort et on accomplit plus de choses” , alors tous ensemble congolais de bonne volonté

  • sonia houéto

    J’approuve.

    • Amine

      c’est bien vrai qu’il faut aller avec un nouvelle tactique, celle qui vise a` changer la classe politique congolaise qui est sous la kleptocracy.

  • sonia houéto

    Changer La reforme Politique et voter une nouvelle loi contre la corruption.

  • serge nakahosa

    c’est vraiment impossible d’aider notre cour constitutionnelle car elle est tailler sur mesure, seule une nouvelle république conduit par un groupe des dirigeants conscient ou après des élections transparentes qui conduirons à la mise en place d’une cours constitutionnelle digne de ce nom.

    • Amine

      Rien n’est impossible pour redresser un pays, il va falloir recourir aux methodes fortes pour punir les brebis galeuses. A cela il faut ajouter la volonte de dirigeants soucieux pour aboutir au changement.

  • Mani Kongo MK

    LA RE-EDUCATION DEVIENT URGENTE. Ces juges doivent apprendre a respecter les institutions et noms les individus, car les derniers passent mais les premieres demeurent. tenir sa parole et respecter les textes demontrent la deontologie professionnelle, chose rare en Republique pas tres democratique dit Congo. Teyeye Systems.

  • robertjean

    c’est vous, c’est moi…bref tout citoyen congolais apte à prendre des décisions pour l’intérêt du pays. On n’a pas besoin d’hommes providentiels, ou envoyés de Dieu pour nous sauver…comme on a l’habitude de croire au Congo. Si les dirigeants actuels de notre pays dilapident le bien public, c’est parce qu’ils savent qu’il n’y aura pas de conséquence, ils n’ont de compte à rendre à personne…et ça c’est le manque d’institutions capables de faire le travail, de s’assurer que les fonds publics sont bien gérés.

  • Christian Wabi

    Il ya deux principes fondamentaux. c’est-a-dire un changement de l’ethique et de l’esthetique de notre systeme judiciaire. Du point de vue esthetique , donc la forme, nous ne devons meme pas avoir l’effigie d’un president sur les murs de nos courts , tribunaux et autres bureaux militaires ou civils comme message que personne n’est au dessus de la loi. Meme pas le chef de l’etat. En meme temps, cela symbolyse aussi que personne ne travail pour le president mais tous le monde travail pour l’interet du pays y compris le president lui meme. Certes, dans ce cas , nous devons utiliser les effigies qui ont un message national comme par example l’armoirie, JUSTICE , PAIX ET TRAVAIL dans les bureaux. En regardant les deux photos si dessus , comprener au Kenya c’est ne pas l’effigie du president Kenyien qui est au mur, mais plutot le symbole national Kenyen. Mais celui du Congo est plutot celui du president. Cela a deja une influence psychologique sur les juges et toute personne qui travail la bas. Du point de vue ethique, et bien il faux la separation du pouvoir, qui et comment designer les juges etc, ceci exige un changement de la perception politique que je ne pas de l’espace d’aller en toutes les detailles ici. Du moin nous avons une idee comment proceder.

    • neguy sharuffa

      Je bien fais de lire avant de répondre je suis absolument d’accord avec toi mon frère,ravi de voir mes frères avoirs​ des réflexions tel que les vôtres que dieu vous bénisse et bénisse le Congo.

  • Danny Nganzobo

    La cour constitutionnelle est assujetti au
    pouvoir. La plupart si pas la majorité de ses membres doivent leurs fauteuils à kabila. Ils le considerent comme leurs chef et mentor. La cour n’est donc pas indépendante. Ce qu ‘il faut pour ce pays, c’est une révolution populaire qui fera table rase de ce système et ses animateurs.

  • MATUNDU LENGO Freddy

    C’est une grosse question! Cependant, il faut forcément de prime à bord, rendre à la justice sa complète indépendance constitutionnelle, et responsabiliser le Conseil Supérieur de la magistrature dans la désignation des magistrats appelés à siéger dans cette Haute Cour. Pour éviter tout clientélisme, ni le président de la République, ni le parlement ne désigne des magistrats (6) pour y siéger.
    Par ailleurs, il faut réformer complètement l’appareil judiciaire de notre pays de manière à ce que la justice devienne vraiment le gardien du temple et des valeurs qui refonderont notre pays. car, sans une bonne justice, la RDC ne s’en sortira jamais, dès lors que le mal est abyssalement installé dans le pays. Aussi, un gros travail doit être fait pour forger un type de Congolais nouveau, patriote et respectant les biens communs.

  • Jean Kab

    J,aimerai dire à Monsieur Sindika Dokolo une chose , le Congo ne sera jamais libéré par un soulèvement populaire ni Pacifique, si vous comptez sur cet option le combat est perdu d, avance , le seul remède solide il faut bruler la poudre alors Kanambe il comprendra, parceque le gouvernement qui veut on arrive là.

  • Roger Luyindula Zola

    Le problème de la R.D. Congo est un problème de système sociétal. Il s’agit de balayer l’ensemble du système qui favorise l’injustice, la corruption, et la gabegie dans toutes ses formes; un système qui a été initié depuis plusieurs décennies par le régime mobutiste et qui s’est aggravé avec le régime de kabila. Il faut non seulement écarter le pouvoir actuel mais aussi renouveler nos institutions. Il faut pour cela créer des groupes de réflexion éthique pluridisciplinaire avec pour finalité, la création d’un projet de société inédit et cohérent.

  • Safi Ngungu

    Nous devons tout changer
    Tout modifié,tout le système est pourri par la corruption .nous devons vraiment tout changer avec RIGUEUR

    • Jean-Christophe Tshimbombo

      Je partage votre avis

  • Mbemba Tostao

    Dans l’état actuel du pays et même depuis notre indépendance, on ne sait faire grand chose. C’est à ceux qui qui siègent au niveau de cette cour d’être courageux et faire honnêtement le boulot, même au péril de leurs vies.

  • Alexandre

    Moi je pense que nous devons d’abord faire une conférence en interne et réfléchir pour l’avenir de notre pays.

  • landu rock

    Bien qu’il est dificile de convaicre les serviteurs de Kabila de reflechir autrement et prendre une decision à la satisfaction du peuple, il est toujours possible d’aider cette machine par des petitions, des marches et des actions populares.

  • Passy Nsawela

    La question d’impartialité se pose vis à vis de cette institution, qui est acquise au pouvoir en place. On ne peut pas être juge et partie à la fois, de ce fait, il y a un “conflit d’intérêt”. Il serait primordial que cette institution puisse être réformée et renouvelée de fond en comble avant les élections sinon il y aura toujours un effet répétitif sur des élections biaisées.